Another Course of Action

(Histoires du Dark Kingdom, Part 3)

© 1997/08/24 by Stayka deyAvemta

Traduction de Dominique 'Doom' Theberge, © 1998/08/02


Back to Dark Kingdom Home | Dark Kingdom Stories | Stayka's Site Index


English Version | Deutsche Fassung


L'énorme miroir de glace que Zoisite avait créé était aussi haut que la chambre et large de près de trois verges. Il flottait devant et essayait quelques poses particulièrement décoratives qu'il prévoyait utiliser quand il avait à apparaître quelque part par téléportation.

Comme pratique il disparaissait et apparaissait encore et encore, jusqu'à ce qu'il soit satisfait. Il paraissait vraiment bien, pensait-il avec un sourire complaisant, surtout quand il flottait les jambes croisées dans les airs. De cette façon sa petite constitution n'était pas trop évidente. Il soupira. Six ou sept pouces de plus auraient été parfaits - mais non... Il devrait vivre avec ça.

Il enviait Kunzite qui avait presque une tête de plus que lui et qui irradiait d'une présence autoritaire froide et détachée qu'il n'atteindrait probablement jamais. Zoisite rougit légèrement en pensant à son bel instructeur aux cheveux d'argent. C'était dommage que Kunzite semble toujours aussi distant et réservé.

Zoisite soupira encore. À contrecœur il était finalement devenu en termes avec le fait qu'il n'était plus capable d'attaquer Kunzite. Il ne pensait même plus à attenter à la vie de son tuteur, en ayant eu assez de l'agonie qui venait de quelque violation du serment qu'il avait été forcé de faire. Non pas qu'il aimait ça, mais il avait réalisé qu'il n'accomplissait rien sauf de se causer d'atroces douleurs.

D'une certaine façon il admirait Kunzite pour son geste intelligent. Jusqu'à maintenant personne n'avait réussi à de battre aussi élégamment et complètement. Bon, il aurait à trouver d'autres moyens de se venger. Là où la force brute ne fonctionnait pas peut-être la séduction aiderait-elle.

Zoisite flotta jusqu'au sol et fit un sourire dangereusement suave, avant de décider de s'arranger en redoublant d'attention. Bien sûr ça aidait qu'il se sente vraiment attiré par Kunzite. Il ne considérerait certainement pas cette stratégie avec Néphrite. Jamais! Il ne pouvait tout simplement pas supporter le deuxième des rois, et le plus tôt il s'en serait débarrassé serait le mieux, préférablement d'une façon particulièrement souffrante.

Il brossa ses brillants cheveux vagués qui tombaient comme une cascade d'or et de cuivre jusqu'à sa taille, avant de les attacher en une queue de cheval desserrée. Il laissa volontairement deux mèches en dehors pour qu'elles encadrent son joli visage. Parfait!

" Zoisite. " L'appel mental de Queen Béryl ne pouvait pas être ignoré. Il soupira, avant de se téléporter à la salle d'audience où il se matérialisa dans une de ses poses longuement pratiquées.

La majestueuse femme rousse sur le trône eut l'air un peu intriguée quand le plus jeune de ses rois flotta à quelques pieds dans les airs au lieu de s'agenouiller proprement devant elle. Heureusement il décida d'atterrir immédiatement et inclina la tête.

" À votre service, ma reine. "

" As-tu réussi à localiser le cristal d'argent, Zoisite? "

" Err, non, ma reine. Pas encore. " Admit Zoisite, contrit, en étudiant le bout de ses bottes fraîchement polies.

" J'espère que tu augmenteras tes efforts. " Dit Béryl de façon menaçante. " Tu connais la punition à l'échec. "

" Oui, ma reine. " Dit Zoisite avec une expression proprement repentante, même si à l'intérieur il bouillait. Comme il aimerait la voir morte! Bien, peut-être qu'un jour il trouverait un moyen - d'une façon, un jour...

" Vous pouvez disposer. "

Zoisite se téléporta dans ses quartiers.

* * *

Quand il apparut, Kunzite l'attendait déjà. Zoisite lui adressa un regard furieux.

" N'ai-je pas le droit à un peu d'intimité? " Fulmina-t-il.

" J'aurais pensé que tu n'en parlerais jamais. " Répondit Kunzite avec amusement. " Considère comme une autre partie de ton entraînement de concevoir un moyen de tenir les visiteurs indésirables hors de tes appartements. " - " Même si je manquerais les opportunités de le voir en dehors de nos rencontres officielles pour l'entraînement. " Pensa-t-il.

" Je n'ai jamais eu le moindre problème à garder hors de chez moi les youma et autres du genre. " Grogna Zoisite.

" J'espère que tu ne veux pas me comparer avec un stupide youma, petit rat. " Le gronda Kunzite.

Zoisite rougit et baissa les yeux. " Bien sûr que non, Kunzite-sama. "

" C'est mieux. " Il fit une courte pause, avant de changer de sujet. " Comment a été ta rencontre avec Queen Béryl? "

À la mention du nom de Béryl, l'humeur de Zoisite s'enflamma encore. " Elle était en colère parce que je ne pouvais pas lui présenter de résultats. Comment aurais-je pu en si peu de temps? - Oh, comme je la hais! " Laissa-t-il échapper.

" Zoisite. " L'avertit Kunzite. " C'est grossièrement imprudent de dire quelque chose comme ça tout haut. Tu ferais mieux de garder ton tempérament sous contrôle. " - "  Quand même je dois admettre que ce feu brûlant est un changement bienvenu parmi la froideur calculée de certains aux alentours... "

" C'est facile pour toi de le dire. " Le bouda Zoisite. " Tu n'as pas l'air d'être dérangé par quoi que ce soit. "

Kunzite le regarda silencieusement alors qu'il essayait de surveiller ses émotions. " Si tu savais, petit. " Pensa-t-il. " Ça fait partie de la discipline. " Dit-il tout haut de sa voix calme habituelle.

Zoisite soupira. La discipline n'était définitivement pas son point fort.

" Bon, il y a d'autres choses dont je dois m'occuper. Pendant ce temps tu devrais travailler sur ton système de sécurité. "

" À vos ordres, Kunzite-sama. "

Le plus vieux roi se téléporta ailleurs. Il était content que Zoisite ne puisse probablement pas réaliser que c'était plus pour s'enfuir afin de pouvoir démêler les troublantes émotions que son élève évoquait en lui.

Zoisite réfléchit sur par où il devrait commencer. Bien sûr, la mission de Béryl était importante, mais le problème de la protection de ses quartiers lui semblait encore plus important. C'était vrai qu'aucun youma ne s'était arrangé pour entrer, et à part Kunzite aucun des autres rois n'était apparu sans invitation, mais ça ne voulait pas dire qu'ils ne pouvaient pas.

La pensée de pouvoir être épié par Néphrite fut assez pour presser Zoisite de travailler avec un zèle inhabituel. Après plusieurs heures d'expérimentation exténuantes avec différentes sortes de champs de force il pensa avoir trouvé quelque chose qui pourrait arrêter n'importe quelle téléportation.

Quand il essaya de se téléporter à travers sa nouvelle barrière, il fut puissamment frappé contre le mur d'énergie et s'écrasa sur le sol.

" Ouch! " Il grogna et massa son derrière douloureux. " Mais ça a l'air que je l'ai finalement eu. "

Il ajusta la barrière pour entourer toutes les pièces. Maintenant il était assez tard pour aller se coucher. Peut-être ses rêves le guideraient-il vers l'emplacement du cristal d'argent.

Quand il s'en alla à la salle de bain pour prendre une longue douche, il espérait seulement que Béryl ne choisirait pas ce moment pour l'appeler. Zoisite fut chanceux, et peu après, il sautait dans son lit. Se faisant confortable dans ses couvertures, il se demanda par où commencer ses recherches pour ce maudit cristal que Béryl voulait tellement.

Peut-être pourrait-il ouvrir un passage vers la Terre et regarder un peu aux alentours; avec un peu de chance il tomberait sur quelque chose. Ou il pourrait demander à son instructeur s'il avait une idée. Err, mieux pas... Zoisite décida de laisser tomber cette option, Béryl lui ayant donné à lui la mission de retrouver le cristal d'argent - et qui sait si on ne pouvait pas utiliser ce cristal d'une autre façon que celle que la reine voulait.

Zoisite commençait à s'endormir, et ses pensées dérivèrent dans d'autres directions plus plaisantes, la plupart d'entre-elles grandes aux cheveux d'argent avec des yeux gris froids.

* * *

Il devait voir si Zoisite avait travaillé à améliorer la protection de ses appartements. Du moins c'était ce dont Kunzite essayait de se convaincre quand il se téléporta dans la chambre où il avait localisé son élève en utilisant une sonde psychique.

Intéressant, son saut faillit échouer quand il rencontra une nouvelle barrière qui n'était pas là avant. Heureusement Zoisite avait mal calculé l'énergie nécessaire, alors Kunzite passa après tout.

Il apparut dans la chambre complètement noire de Zoisite. Ne voulant pas déranger le sommeil de son élève, Kunzite active le pouvoir qui lui permettait de voir dans l'obscurité totale aussi bien que dans la lumière du jour.

Silencieusement il regarda le beau jeune homme qui reposait confortablement enroulé dans ses couvertures, ses longs cheveux soyeux répandus sur les draps en brillantes vagues cuivrées. Un petit sourire embellissait les traits presque féeriques de Zoisite et déniait son tempérament cruel et ses tendances meurtrières. Avec tout un choc Kunzite réalisa qu'il était tombé en amour. " Et voilà pour ma réputation. " Pensa-t-il.

Il y avait eu un bon moment depuis qu'il avait choisi son dernier amant, et depuis ce temps il n'avait pas trouvé quelqu'un qui vaille la peine de partager son lit ou même plus de son temps. Bientôt il avait été surnommé 'ice king', une épithète qu'il trouvait plutôt amusant, surtout qu'il correspondait aussi avec son apparence extérieure.

Il reporta son attention sur Zoisite et se demanda comment le petit rat réagirait à cette révélation. Probablement que le meilleur moyen serait d'attendre pour voir.

Kunzite réfléchit pour un moment, sourit, puis fit apparaître une rose qu'il laissa sur l'oreiller de Zoisite. Un petit rappel pour lui de travailler sur la barrière...

* * *

Quand Zoisite se réveilla au matin, il fut complètement dérouté de trouver une fleur - une rose! - Reposant à côté de lui. D'où est- ce que ça venait? Hm. En fait il ne connaissait qu'une personne à avoir l'audace de se téléporter chez lui - malgré sa nouvelle barrière! - mais pourquoi avoir laissé une rose? Est-ce que ça voulait dire ce qu'il pensait que ça voulait dire?

Zoisite prit la fleur et la déposa précautionneusement sur la table. Dans une demi-heure il était supposé rencontrer Kunzite au centre d'entraînement pour lui montrer son talent pour viser avec des attaques énergétiques magiques. Il était déterminé à impressionner son entraîneur.

Bien, il devrait se dépêcher à s'habiller convenablement, pensa-t-il et mit son uniforme. C'était dommage que ce soit d'un gris si terne, mais de toutes évidences les dessinateurs de mode du Dark Kingdom n'avaient absolument aucun goût. Au moins lui, Zoisite, apportait un peu de couleur dans ce terne environnement, alors qu'il agrémentait son genre de magie d'une tempête de pétales rose pâle de cerisier.

Quand il en eut fini, il abaissa sa barrière quelques secondes et se téléporta au centre d'entraînement. Kunzite l'attendait déjà. Zoisite soupira. Il devrait vraiment essayer de se lever un peu plus tôt, comme ça il aurait le temps de se brosser les cheveux correctement et arriver quand même à temps.

" Bonjour, Zoisite. " Dit Kunzite avec un regard légèrement désapprobateur. " Bien dormi? " Demanda-t-il ironiquement.

Zoisite rougit d'embarras et baissa le regard. " Je demande votre pardon, Kunzite-sama. "

" Ça a l'air que tu as encore à travailler tes barrières. " Le grand homme l'examina d'un regard pensif de ses yeux froids d'un gris d'argent.

" Oui Kunzite-sama. " Dit-il, soumis. " Autant pour la bonne impression que je voulais faire. " Pensa-t-il misérablement.

" Bien, mais ne perdons plus de temps. Montre-moi comment tu t'es pratiqué à diriger ta magie où tu veux qu'elle frappe. "

Une lueur déterminée apparut dans les yeux d'émeraude de Zoisite, et il parvint à ne pas manquer une seule cible. Kunzite sourit secrètement à l'ardeur de son élève. Il était content de ne jamais être la cible de ses attaques. Zoisite était dangereux.

" Bien, petit rat. " Dit-il avec approbation, et Zoisite rougit de fierté. Kunzite fut tenté de frapper affectueusement la joue de son élève, mais d'une certaine façon il considérait ça comme un comportement déplacé ici au terrain d'entraînement.

" Merci, Kunzite-sama. "

" Et maintenant retournons à ton autre projet. " Conseilla-t-il.

" Je sais, la barrière. " Soupira le jeune homme.

" Exact. Maintenant va. " Il lui adressa un sourire approbateur, et Zoisite disparut dans une exubérante tempête de pétales. Kunzite secoua la tête avec amusement.

* * *

Quelques heures de douloureux efforts et d'essais, et Zoisite était à peu près sûr d'avoir atteint son but.

Quand il se réveilla le matin suivant et trouva une autre rose sur son oreiller, il soupira. Et voilà pour ses efforts. Mais il trouverait le moyen et compléterait sa tâche! Silencieusement il jura qu'il rendrait Kunzite fier de lui.

C'était étrange, il pensa soudainement, comment son intention de séduire Kunzite et l'utiliser pour faire avancer ses ambitions est devenue le désir de vraiment lui plaire. Zoisite fronça les sourcils. Il n'était pas sûr s'il aimait comment les choses tournaient ou pas.

Fin de la part 3 - Part 4


Back to Dark Kingdom Home | Dark Kingdom Stories | Stayka's Site Index


Disclaimer: SailorMoon is the property of Takeuchi Naoko, Kodansha and Toei Animation. All characters, settings etc. are used without permission. This is an amateur fiction, and I definitely won't make any money of it.


This page belongs to Stayka's Dark Kingdom Home at http://www.dark-kingdom.de

© by Stayka deyAvemta - Email: zoisite@dark-kingdom.de

Valid XHTML 1.0! Valid CSS!