Step by Step

(Histoires du Dark Kingdom, Part 4)

© 1997/08/28 by Stayka deyAvemta

Traduction de Dominique 'Doom' Theberge, © 1998/08/02


Back to Dark Kingdom Home | Dark Kingdom Stories | Stayka's Site Index


English Version | Deutsche Fassung


Zoisite soupira quand il ouvrit les yeux et découvrit une autre parfaite rose reposant à côté de lui sur l'oreiller. Sa collection grandissait. C'était la neuvième fleur qu'il avait, et il ne pouvait toujours pas trouver ce qu'il ne faisait pas correctement dans la conception de ses champs de force.

Il avait l'impression que Kunzite prenait plaisir à lui montrer que son habileté était supérieure à la sienne. Zoisite respira le doux parfum de la rose et se demanda si c'était seulement un rappel pour lui montrer que Kunzite pouvait toujours aucun problème à passer ses barrières, ou s'il voulait lui montrer quelque chose de plus qu'il ne pouvait pas dire avec des mots.

Non pas qu'il l'en blâmerait, pensa Zoisite. Dans le Dark Kingdom les émotions étaient considérées comme une faiblesse, quelque chose qui pouvait facilement être exploité pour manipuler les autres. Jadéite était passé maître à ce jeu; il avait rassemblé un groupe de youma qui feraient n'importe quoi pour lui dès qu'il le demande.

Il n'y a pas si longtemps il aurait approuvé sans y penser deux fois, mais d'une certaine façon son attitude avait graduellement changé - au moins concernant son instructeur.

Soudainement il se rendit compte que ses rêveries avaient pris plus de temps qu'il pouvait se permettre, et il sauta hors du lit. Pourquoi même les rois du Dark Kingdom avaient-ils à suivre un horaire aussi serré, pensa-t-il, maussade. Bon, il ne voulait pas faire attendre Kunzite, alors il réussit à être prêt en un temps record. Aujourd'hui il était supposé travailler sur de l'armement magique, s'il se souvenait bien.

Quand il apparut à l'heure convenue dans le laboratoire de recherche en magie, son instructeur était déjà là - comme d'habitude. Zoisite soupira.

L'homme avait-il dormi de toute la nuit? Sûrement pas, suspectait-il, surtout quand il pensait au problème de son système de sécurité. Kunzite choisissait si bien le moment de ses visites que lui, Zoisite, était déjà profondément endormi. La nuit où il était resté éveillé pour le surprendre était la seule où il était resté seul. Malheureusement il avait été fatigué toute la journée suivante, et Kunzite avait mis à l'horaire des exercices avec des armes particulièrement difficiles. C'était injuste.

" Ah, Zoisite. Tu es arrivé à temps. C'est louable. " Un soupçon d'amusement brillait dans les yeux couleur de platine de Kunzite, et Zoisite s'émerveilla que son regard pouvait montrer de la chaleur aussi bien que la froideur habituelle.

" Merci, Kunzite-sama. " Réussit-il finalement à dire.

" Il y a eu un petit changement à notre l'horaire. " Annonça Kunzite. " Aujourd'hui nous devrions faire des recherches sur la Terre. Queen Béryl veut savoir quel est le meilleur endroit pour installer un passage permanent. Elle veut aussi une recherche préliminaire des meilleures zones pour ses plans de ramasser de l'énergie.

" Est-ce que ça veut dire que nous allons vraiment visiter la Terre? " Demanda Zoisite vivement.

" Exactement. Nous allons tracer la carte de la distribution de l'énergie des continents. "

" Comment? "

" Bien, tu as prouvé que tu savais flotter dans les airs assez joliment... " Kunzite sourit à son élève qui rougit légèrement. " ...alors nous allons ouvrir des passages à différents endroits aux principales masses de territoires et mesurer la quantité d'énergie disponible pour la revivification de notre grand maître. Les zones les plus prometteuses seront plus tard récoltées par des youma spécialement choisis. "

" Quand commençons-nous? "

" Dès maintenant - ou as-tu d'autres obligations pressantes? "

" Bien sûr que non... " Zoisite fit la moue.

" Alors allons-y. " Kunzite leva la main et créa un passage d'énergie noire. Après l'avoir traversé, ils flottèrent dans les airs, environs deux miles au-dessus d'un territoire appelé 'proche orient' par les habitants de cette planète. Kunzite forma une bulle d'énergie autour d'eux qui les protégerait de l'environnement et d'éventuelles attaques.

" Tu ne trouves pas que le territoire en bas a l'air pas mal désolé? " Demanda Zoisite.

" Je suis d'accord. Même si je peux sentir une bonne quantité d'énergie destructrice dans cette zone. "

Ils flottaient au-dessus d'une plaine stérile quand soudainement deux avions de guerre apparurent et commencèrent à tirer sur la sphère. Zoisite regarda scandalisé vers l'aéronef.

" Comment osent-ils? " Gronda-t-il et il envoya une décharge d'énergie qui ressemblait pathétiquement à une rafale de pétales de cerisier. Immédiatement l'avion tomba en une incontrôlable spirale et s'écrasa.

Zoisite regarda les débris fumants avec satisfaction.

" On dirait que la quantité d'énergie destructive a augmenté. " Remarqua Kunzite sèchement.

" Oops. " Zoisite n'avait pas l'air le moindrement désolé. " Je ne pense pas que cette région est ce que Béryl avait en tête." "Dit-il.

" Sûrement pas. Ouvrons un passage vers la prochaine zone. "

Ils se téléportèrent vers leurs autres destinations. Ils ne furent encore attaqués par des avions chasseurs qu'une seule fois, et encore Zoisite s'occupa du problème. Il n'était pas au courant qu'il avait causé une petite vague d'hystérie au sujet d'Ovnis et d'une prochaine invasion d'extraterrestres, mais cette fois les peurs des gens n'étaient pas trop loin de la réalité.

Quand ils retournèrent dans le Dark Kingdom, Queen Béryl les attendait déjà dans sa salle d'audience.

" Rapport. " Ordonna-t-elle. Les rois s'inclinèrent devant Béryl, et Kunzite donna un court compte-rendu de leurs découvertes.

" Il y a trois territoires d'intérêt majeur. " Expliqua-t-il, montrant les régions sur une carte holographique de la Terre qu'il avait rapidement fait apparaître. " L'Amérique du nord, L'Europe et L'extrême Orient. Je recommande de concentrer nos efforts sur ces régions. "

Il lui donne quelques données plus précises sur les genres d'énergie qu'il avait repérés et leur distribution. Béryl écouta en pianotant des doigts sur la boule de cristal qui était devant elle. Finalement Kunzite acheva son rapport. " Le problème du passage permanent demande une enquête un peu plus poussée. " Finit-il.

" Très bien. " Dit-elle. " Je trouverai la stratégie la plus prometteuse en temps voulu. Vous pouvez disposer. " Elle fit un signe de la main, et les deux rois disparurent.

Ils apparurent dans le laboratoire de recherche en magie.

" Je pense qu'on va annuler l'entraînement pour aujourd'hui. " Annonça Kunzite. Il était fatigué et ne voulait que se reposer. Ouvrir autant de passages menant au-delà de grandes distances avaient taxé ses ressources.

" Super! " Zoisite sourit.

" Je suggérerais quand même que tu étudies un peu de ton côté. Tu pourrais essayer la méditation, aussi, pour apprendre à contrôler ton caractère. " Il étouffa un bâillement.

" Oui, Kunzite-sama. " Soupira le jeune homme.

" Bonne nuit, petit rat. " Kunzite se téléporta dans ses quartiers, et Zoisite fixa l'endroit vacant où son instructeur s'était tenu quelques secondes plus tôt.

'Bonne nuit'? Normalement il lui ordonnait de s'en aller à la place ou disait seulement 'disposez'. Bon, probablement qu'il était trop fatigué pour garder l'attitude convenable. Mais ça avait définitivement sonné bizarrement, presque tendre. Ou peut-être n'avait-ce été qu'un effet de son imagination...

Zoisite retourna dans ses appartements. Il avait trouvé quelques livres sur les champs de force et décidé de les feuilleter. Il devait y avoir quelque chose là dedans.

Il enleva ses bottes et se laissa tomber sur le lit, avant d'ouvrir le premier des épais volumes. Il s'appuya sur un coude et parcourut le texte. " Pourquoi ces gens avaient-ils à écrire dans un style aussi pompeux? " Pensa-t-il irrité.

" Amusant " Pensa-t-il soudainement. Un des livres anciens avait été écrit par un certain 'Maître Mage Kunzite'. Il se demanda si l'auteur avait un quelconque lien avec son instructeur.

Quand il fut avancé de quelques chapitres dans le premier livre, il trouva quelque chose d'intéressant qui montrait une toile d'énergie qu'il n'avait pas essayée avant. Les yeux de Zoisite s'allumèrent, et il sourit triomphalement. Ça marcherait sans aucun doute!

Aussitôt il commença à retisser la barrière dans sa nouvelle configuration. Cette fois les courants d'énergie étaient étrangement noirâtres au lieu de transparents comme d'habitude. Mais en autant que ça fonctionnait, la couleur ne ferait pas de différence.

* * *

Kunzite se demanda un bon bout de temps s'il devrait dormir ou faire sa visite habituelle à Zoisite. Il était fatigué après tout. De l'autre côté ça le remonterait de prendre le dessus une autre fois sur le jeune homme, surtout quand il dormait en paix et avait l'air tellement ravissant.

La pensé de Zoisite coupa là sa réflexion. Bien sûr qu'il y irait. Il attendit un peu plus longtemps jusqu'à ce qu'une sonde psychique lui confirme que son élève dormait et qu'il pouvait se téléporter à l'intérieur.

Étrange, pensa-t-il, le champ de force avait changé. En réalité il n'était pas plus difficile à traverser - mais la sensation était définitivement différente. Il aurait à l'analyser plus tard, il décida. En ce moment il se contentait d'étudier les beaux traits de Zoisite.

Un certain temps plus tard, quand il eut réussi à arracher son regard de l'objet de son désir, il fit apparaître la rose habituelle et se téléporta hors de là. Quand il fut arrêté par une barrière et jeté sur le sol, il eut l'air absolument choqué.

Qu'est-ce que c'était? Il essaya un nouveau saut, avec le même résultat. Enfermé! Frénétiquement il chercha un moyen de passer la barrière, mais il ne put pas trouver le moindre point faible. Malheureusement la porte était aussi derrière le champ de force, alors il ne pouvait même pas sortir de la façon mondaine. C'était embarrassant!

Kunzite marcha de long en large en essayant de trouver une sortie. Il se demandait si Zoisite avait fait ça exprès pour se venger et le mettre dans une situation embarrassante. Si c'était le cas il devait admettre que c'était une idée très intelligente.

Malheureusement ça ne l'aidait pas à sortir d'ici. Très bon travail, pensait-il. Il était là, le plus puissant des quatre rois du Dark Kingdom, et il ne pouvait même pas passer une simple barrière de téléportation. Ça n'aurait pas été aussi grave s'il avait été de l'autre côté de celle-ci - alors il n'aurait eu qu'à dire qu'il avait quelque chose de plus important à faire et essayer plus tard de la traverser - mais être pris à l'intérieur était... absolument stupide.

S'il n'était pas aussi fatigué... Kunzite se massa les tempes. Il ne pouvait juste pas penser assez clairement pour analyser les courants d'énergie de la barrière. Il décida de retourner dans la chambre de Zoisite. S'il était détenu ici il pourrait au moins passer le temps avec une belle vue.

Alors qu'il regardait pensivement Zoisite, il remarqua l'épais volume posé sur le lit à côté de lui. D'après le titre c'était quelque chose sur les champs de force, et Kunzite se sentit soudainement plein d'espoir. Peut-être ce livre était-il la clef de son évasion! Doucement il se rendit au lit et se pencha au-dessus de Zoisite pour atteindre le livre.

* * *

Zoisite se réveilla avec la vague impression que quelque chose ou quelqu'un avait bougé dans les alentours. Il ouvrit partiellement les yeux et se rendit compte d'une autre présence dans la pièce. En fait, l'intrus n'était pas seulement dans la chambre, il se penchait au-dessus de lui. Sans réfléchir il l'attaqua avec son attaque caractéristique de pétales de cerisier - et fut assommé lui-même sans raison apparente.

Il lui fallut quelques instant avant de reprendre conscience, et il se sentait horriblement mal. Qu'est-ce qui était arrivé? Il alluma les lumières de sa chambre et découvrit qu'il avait frappé Kunzite, qui gisait encore sonné sur le sol. Ce n'était pas surprenant qu'il ait été frappé en retour. Zoisite se demandait seulement pourquoi le serment avait fait son effet alors qu'il ne savait même pas qui il avait attaqué. Bien, peut-être était-ce pourquoi il ne se sentait pas plus mal...

Zoisite prit une profonde respiration et se leva. Il se sentait toujours faible et étourdi, mais il devait voir comment allait Kunzite. Il semblait qu'il ait été pris complètement par surprise, autrement il aurait été capable d'arrêter la plus grande partie de l'attaque. Il s'agenouilla à côté de son entraîneur, qui gisait là immobile.

" Kunzite! " L'appela Zoisite, inquiet. Il ne se le pardonnerait jamais s'il l'avait vraiment blessé. Doucement il repoussa quelques mèches des longs cheveux blanc argenté de Kunzite de son visage. Il était toujours vivant, pour ce qu'il pouvait en voir, mais il n'avait pas repris connaissance. " S'il te plaît, réveille-toi. " Supplia-t-il. Alors qu'il lui tapotait doucement la joue, Kunzite ouvrit les yeux et rencontra deux tristes yeux d'émeraude.

" Zoisite? " Il se sentait comme s'il avait été battu par un particulièrement large et cruel youma. " Je pense qu'il fallait que je m'y attende. " Grommela-t-il.

" Je suis désolé. " S'excusa Zoisite misérablement.

Kunzite fronça les sourcils. Était-ce le même Zoisite, celui qui avait essayé de le tuer il n'y a pas si longtemps? " Ne t'inquiète pas, ça va aller. " Dit-il. Il s'assit avec quelques difficultés et massa ses tempes, quand Zoisite l'entoura de ses bras.

" Je ne voulais vraiment pas te blesser! "

Après un certain temps il réalisa que Zoisite se préoccupait de lui un peu plus qu'il n'était convenable, et il décida de s'essayer et embrassa les lèvres du jeune homme. Zoisite le regarda avec délice et curiosité et lui rendit le baiser avec une passion inattendue. Kunzite savoura chaque seconde jusqu'à ce qu'ils ne doivent se séparer pour respirer.

" Je ne sais pas ce que tu en pense, mais je trouve que le plancher de pierre est plutôt inconfortable. " Dit-il sèchement. Zoisite rougit avant de l'aider à se relever. Kunzite sourit et enroula ses bras autour de lui. " Je t'aime, mon petit rat. " Il dit finalement tout haut ce qu'il n'avait qu'osé penser tout le temps avant.

" Vraiment? " Demanda Zoisite hors d'haleine. " Bien, moi aussi... " Il reposa la tête contre son épaule. " Et tu ne m'en veux plus d'avoir essayé de te tuer au début? "

Kunzite ricana. " Ton caractère ne fait qu'ajouter à ton attraction. "

" Voudrais-tu ...rester avec moi cette nuit? " Lui demanda Zoisite timidement.

" Avec plaisir. " Répondit Kunzite en enfouissant son visage dans les cheveux d'or cuivré de Zoisite. De toutes façons il n'était pas capable de se téléporter à travers le champ de force, et c'était une délicieuse façon inespérée de sauver la face.

Sans effort il souleva la délicate silhouette dans ses bras et le posa sur le lit avant de se débarrasser de son uniforme et le rejoignit sous les draps vert foncé.

* * *

Zoisite se réveilla au matin avec un bras fort possessivement enroulé autour de sa taille. Il sourit de contentement et se retourna pour faire face à son amant qui était déjà réveillé.

" Bonjour, petit rat. " Dit tendrement Kunzite en l'embrassant.

" Allô... " Zoisite lui fit un sourire vraiment béatifique. Puis quelque chose d'autre lui vint à l'esprit, et il pensa qu'ici et maintenant étaient le bon moment pour amener le sujet. "Kunzite. " Commença-t-il pensivement en traçant distraitement des formes sur la poitrine de son amant du bout de son doigt. " Vas-tu me libérer de mon serment? "

L'homme aux cheveux d'argent soupira, avant de sourire. " Je peux croire en ton amour, petit rat, mais je ne ferai jamais confiance à ton tempérament. Je peux le voir d'ici - tu te fâches pour quelque obscure raison, et dans une soudaine crise de rage tu me poignardes avec un de tes cristaux de glace, et après tu serais vraiment désolé, mais je serais mort. Non, merci. "

" Mais je ne ferais jamais... " Protesta Zoisite.

" Oh. Tu le ferais, petit rat, tu le ferais. " Kunzite le tira plus près et l'embrassa. " Je n'aurais jamais pu atteindre un tel rang au pouvoir dans le Dark Kingdom sans être capable de jauger les gens, et tu es la personne la plus dangereuse des environs - excepté pour Queen Béryl et moi, évidemment. "

Zoisite eut l'air pensif pour un moment. " Qu'est-ce que tu en penses - si on travaillait ensemble, serions-nous capable de se débarrasser de notre chère reine? "

Son ton anodin laissa Kunzite coi pour un moment, puis il commença à ricaner. " Tu pourrais même en être capable seul. " Il joua avec une mèche des longs cheveux d'or et de cuivre de Zoisite. " Je dois admettre, que je travaille sur un plan pour la détrôner depuis un bon bout de temps, Malheureusement il n'y a pas eu de bonnes occasions de l'attaquer pour l'instant. "

" C'est dommage. J'aurais adoré la voir morte. "

" Moi aussi - mais ça ne donnerait pas grand chose si quelqu'un parvenait à la tuer seulement pour être tué soi-même par ses gardes ou d'autres personnes qui pourraient se considérer comme meilleurs pour le trône. "

" Alors tu penses qu'on devrais s'occuper de Jadéite et Néphrite en premier? "

" Tu lis dans mes pensées. " Kunzite sourit. Zoisite bouda.

" Alors tu m'aurait tué aussi, quand tu te serais décidé, si ce n'était pas du serment? "

" Bien sûr. Je n'ai pas besoin de rivaux pour le pouvoir. Même si ça aurait été une vraie perte de t'éliminer. - Et je dois admettre que j'aime mieux ça comme c'est là. " Il caressa tendrement la joue et la gorge de Zoisite, et le plus jeune homme se rappela de ne jamais sous-estimer Kunzite. Son calme et ses manières réservées laissaient facilement oublier qu'il n'était pas devenu de premier des rois seulement à cause de son apparence et de sa nature compréhensive. De l'autre côté, ça ne rendait leur relation que plus intéressante.

Zoisite se rapprocha de Kunzite et se demanda pourquoi il se sentait aussi en sécurité dans ses bras.

" J'aimerais vraiment rester avec toi, mais je pense qu'on doit retourner à nos devoirs. " Dit Kunzite après un certain temps.

Zoisite soupira. " Bien, c'est toi qui commande... "

Kunzite grimaça. " D'une certaine manière je ne pense pas que Béryl aimerait l'idée de deux de ses rois prenant des vacances prolongées pour s'explorer l'un l'autre au lieu d'un moyen d'avoir de l'énergie de la Terre... "

" Hm, et si on lui disait qu'on travaille sur Terre et prendre des vacances là bas? "

" Tu aimes prendre du bon temps, n'est-ce pas? " Kunzite donna une tape dans le dos à Zoisite.

" Oh, tu vois à travers moi. " Ronronna-t-il.

" Tu es comme un livre ouvert pour moi. " Déclara Kunzite. " Levons-nous maintenant. "

Avec réticences Zoisite s'assit et regarda Kunzite alors qu'il quittait le lit et reprenait son uniforme du sol. Le plus vieux roi bougeait avec une grâce féline, et ses merveilleux cheveux d'argent brillaient comme l'éclat des étoiles condensé, même s'ils étaient un peu emmêlés le matin.

Bien, les siens étaient dans un encore plus grand désordre, découvrit-il, quand il essaya d'y passer les doigts et resta pris au milieu. Il lui faudrait des heures pour démêler ça! Il prit sa brosse d'un tiroir et commença à travailler sur les plus gros nœuds.

Kunzite observa ses efforts. " Ce n'est pas étonnant que tu sois toujours en retard. " Commenta-t-il amusé. " Mais j'adore chaque pouce de tes adorables cheveux. "

" J'ai remarqué. " Si Kunzite n'avait pas essayé de voir combien de sortes de nœuds il pourrait y faire, ils ne seraient pas dans un aussi grand désordre.

" En passant, Zoisite, pourrais-tu me prêter ce livre? " Il pointa le volume qui était tombé quand Zoisite l'avait attaqué le jour précédent.

" Bien sûr - mais pourquoi? Je pensais que tu savais tout au sujet des champs de force... " Quand le regard de Zoisite rencontra le sien, il remarqua que les joues de Kunzite avaient une couleur rouge assez prononcée. " Kunzite? "

" Err, bien, hum... " Hésita-t-il, et Zoisite commença à ricaner.

" Corrige-moi si j'ai tort, mais est-ce que j'ai réussi à faire une barrière qui fonctionne cette fois? " Alors c'est pour ça que ça avait une apparence et une sensation différente quand il l'avait fait - il avait mis le mauvais côté à l'extérieur!

" Ouais. " Admit Kunzite avec embarras. " Tu as réussi à me prendre par surprise... Mais pourquoi j'ai besoin du livre - je pende que je pourrais modifier ce champ de force pour emprisonner des ennemis. Il ne lui faut que de petits ajustements et ça fonctionnerait parfaitement. "

Il s'arrêta brièvement. " Err, Zoisite, pourrais-tu s'il te plaît baisser ta barrière maintenant? J'aimerais me téléporter dans mes appartements. Tu vois, je n'avais pas l'intention de rester, alors je n'ai pas emmené de rechanges avec moi... "

Zoisite lui fit un sourire malicieux, avant de faire disparaître la barrière.

" On se voit dans une heure au laboratoire, petit rat. " Kunzite disparut dans un flash bleu d'énergie.

Zoisite fixa l'endroit d'où il était disparu et ne pouvait toujours pas croire le fait que Kunzite l'aimait. Bon, ce n'était pas une excuse pour arriver en retard encore une fois, se réprimanda-t-il, et il continua à démêler ses cheveux avec une vigueur renouvelée.

Fin de la part 4


Back to Dark Kingdom Home | Dark Kingdom Stories | Stayka's Site Index


Disclaimer: SailorMoon is the property of Takeuchi Naoko, Kodansha and Toei Animation. All characters, settings etc. are used without permission. This is an amateur fiction, and I definitely won't make any money of it.


This page belongs to Stayka's Dark Kingdom Home at http://www.dark-kingdom.de

© by Stayka deyAvemta - Email: zoisite@dark-kingdom.de

Valid XHTML 1.0! Valid CSS!