Entre Terre et Mer - The Golden Twins

Partie 1

© 2000 by Anne-Laure

This page was last modified: 2000/09/04


Back to Stayka's Saint Seiya Index | FanFics | Site Index


Introduction

Journal personnel de Mû de Jamir, 10 avril,

Ma mission est remplie, les enfants viennent de partir au Sanctuaire pour y devenir des chevaliers d'Athéna...la pagode est bien vide maintenant...Ils viennent d'avoir treize ans, et leur puissance est à son paroxysme...mais j'ai l'impression de ne pas les avoir vu grandir, que ce 8 avril où ils sont nés était hier.

Athéna, Sion, vous savez beaucoup de choses sur vos origines, votre passé, mais j'ai décidé d'écrire votre histoire afin que, le jour où je ne serai plus, ceci vous revienne, ainsi que tous les carnets que j'ai tenus depuis votre naissance...Ainsi vous serez en possession de toute la vérité...

Ce qui va suivre est votre histoire...

Treize ans plus tôt...

* * *

Première partie: Si semblables mais si différents...

Heureux événement au Sanctuaire

Aiolia, chevalier du Lion, entra dans la salle d'Athéna assez précipitamment. Assise sur son trône, elle l'attendait. Il s'inclina, et dit:

" Encore un... "

Athéna ne dit rien, mais n'en pensa pas moins. Depuis un certain temps, depuis la fin de la bataille d'Hadès, des choses bizarres se passaient autour du Sanctuaire, des enfants naissaient nimbés d'une étrange aura verte, sans que personne en sache l'origine.

Il n'y avait plus grand'monde au Sanctuaire, sauf les chevaliers d'or survivants qui, malgré l'utilisation de l'Athéna Exclamation proscrite, avaient retrouvé leur rang originel. Ils avaient à nouveau tous donné leur sang pour les armures, et Mû du Bélier travaillait sans relâche dans son atelier pour les réparer, aidé par son apprenti. Les chevaliers de bronze avaient regagné leurs patries respectives pour se reposer, avec ordre de mener une vie normale désormais et de ne plus remettre les pieds au Sanctuaire avant nouvel ordre. Les chevaliers d'or devaient les tuer si jamais ils le faisaient. La plupart étaient repartis au Japon, mais Shiryu était, lui, reparti aux Cinq Pics de Rozan pour y vivre avec Shunrei, et Hyoga en Sibérie...

Pourtant, quelques semaines plus tard, quand Mû du Bélier se présenta à Athéna pour rendre compte de l'avancement de ses travaux, celle-ci ressentit immédiatement que quelque chose avait changé. Or, elle savait exactement la vraie nature de ce chevalier, qui était en fait une femme mais qui s'était fait passer pour un homme. Sion du Bélier, son maître, le savait, mais Mû était si douée qu'il n'en avait rien dit, elle était son seul élève et prédestinée à devenir chevalier du Bélier depuis sa naissance...

Elle connaissait aussi très bien l'écho de sa cosmoénergie. Mais, cette fois, il y avait quelque chose de changé, comme une double cosmoénergie qui se dégageait d'elle, la seconde étant ténue, presque imperceptible...Manifestement Mû portait un enfant qui dégageait cette cosmoénergie...

Athéna ressentit de la part de Mû une grande appréhension malgré son contrôle apparent, et aussi de l'interrogation. Que faire ? C'était de la parthénogénèse, l'enfant qu'elle attendait ne pourrait être que bizarre et fortement doué. Il fut décidé de garder tout cela secret, en dehors du cercle des chevaliers d'or, et Athéna rassura son chevalier: elle pourrait continuer à la servir, vu qu'elle n'était en rien fautive dans tout cela. Elle savait aussi que l'enfant qui naîtrait était très important...

Bien sûr, les chevaliers d'or avaient senti le changement, l'émergence de la petite cosmoénergie...Quand elle redescendit chez elle pour reprendre son travail, Mû fut assaillie de questions par Aldébaran du Taureau, Canon des Gémeaux et Milo du Scorpion...:

" Alors, c'est ça...

-Oui...pas de doute...

-Tu es sûr que ça va aller ?

-Il le faudra bien...je ne sais pas ce qui s'est passé, mais j'ai bien l'intention de le découvrir...alors épargnez-moi tous votre sollicitude, je m'en sortirai tout seul... "

Elle s'exprimait toujours au masculin, habitude oblige, et, malgré son calme apparent et son ton posé, ses yeux violet foncé lancaient des éclairs, manifestement elle n'était pas contente du tout, et elle avait bien l'intention de savoir qui lui avait fait ce cadeau empoisonné...Tournant les talons dans un mouvement ample de sa cape blanche, elle regagna son atelier pour terminer son travail sur les armures de bronze...mais elle n'en eut pas le courage, elle voulait à tout prix savoir ce qui s'était produit...

Elle s'assit par terre, se concentra, et entreprit de passer en revue les événements bizarres de ces dernières semaines. Puis, cela ne donnant rien, elle se concentra sur la petite cosmoénergie que dégageait l'enfant à naître, et s'aperçut qu'il s'agissait là d'un des derniers cadeaux de Poséidon...Resté en sommeil pendant quelques mois, il se dévellopait. Elle vit distinctement un rayon bleu la frapper pendant son sommeil, qu'elle n'avait pas senti venir...Le bébé qu'elle portait serait donc un descendant de l'empereur des Sept Mers, mais sa cosmoénergie était fondamentalement bonne, il n'y avait pas de danger. N'importe quelle mortelle ne serait pas assez puissante pour porter un demi-dieu, elle, chevalier d'or, le pouvait seule. Mais quel rapport avec les auras vertes dont certains enfants naissaient nantis aux abords du Sanctuaire ?

Elle finit ensuite de réparer la dernière armure, et chargea son apprenti d'aller la rendre à son propriétaire. Puis elle rangea ses outils célestes, et attendit...

Elle avait l'intention de retourner à Jamir, voulant rester seule dans ces conditions, mais Athéna lui confia l'enquête des enfants nantis d'auras, et elle dut rester au Sanctuaire pour le faire. Les naissances d'enfants aussi bizarres s'arrêtèrent cependant subitement, sans que personne sache pourquoi, quelques mois après leur émergence...

Aucun ennui ne fut cependant épargné à la future mère, y compris les traditionnelles nausées matinales. Elle refusait toute manifestation de compassion ou de pitié de ses congénères, et se cloîtra, voulant accomplir seule son devoir jusqu'au bout. L'enfant avait beaucoup d'importance, lui avait dit Athéna, il était donc de son devoir de chevalier de le porter et de le mettre au monde, c'était une mission comme une autre. Les chevaliers d'or comprenaient aisément ce que sa situation avait de difficile, et respectèrent cela...

L'enfant grandit rapidement, et, six mois seulement après sa 'conception', preuve s'il en fallait de son origine quelque peu bizarre, il fut à terme.

Quand se déclarèrent les premières douleurs, une sombre nuit du début du mois d'avril, les chevaliers d'or voulurent aider leur congénère, au moins de leur présence, mais elle n'autorisa personne à rentrer dans sa chambre, sachant d'instinct ce qu'elle devait faire. Elle s'allongea sur son lit, rabattit sa couverture sur ses jambes et se concentra au maximum...Son aura jaune l'entoura. Puisque le bébé disposait déjà de cosmoénergie, elle devait se connecter avec lui pour le pousser à l'extérieur, c'était aussi bien physique que mental...

Milo du Scorpion, Aiolia du Lion, Aldébaran du Taureau, Canon des Gémeaux et Shaka de la

Vierge étaient réunis devant la porte, faisant les cent pas. Aiolia dit:

" On ne peut pas la laisser comme ça, toute seule...il faut l'aider... "

Shaka, les yeux sempiternellement fermés, lui répliqua:

" C'est son choix, elle l'a décidé en toute connaissance de cause. Cet enfant est spécial, elle le sait, nous le savons tous... "

Et tous se turent...Mais, au bout de quelques heures de plus, Aldébaran dit:

" Je la sens faiblir, il y a quelque chose qui se passe là dedans...il faut rentrer ! "

Canon lui répondit:

" Et que ferions-nous ? Tu es sage-femme peut-être ? Essaie de la comprendre, elle n'est pas à l'aise dans ces conditions, nous n'irons que si elle nous le demande, elle sait ce qu'elle fait...Ne nous inquiétons pas outre mesure, veillons et aidons-la par la pensée... "

Le lendemain, rien ne s'était encore passé, mais les deux cosmoénergies, celles de la mère et de l'enfant, étaient toujours présentes, ce qui laissait présager quelque chose de positif.

Rien ne se passa non plus le surlendemain, et Aldébaran voulut encore rentrer...

" Ce n'est pas possible, ça fait trois jours qu'elle est là-dedans, et il ne se passe rien... ! Ce n'est pas normal, il faut faire quelque chose, sinon elle risque de mourir ! "

Shaka le retint, et Milo les empêcha d'en venir aux mains...

Dans la chambre, Mû était toujours sur son lit, entourée de son aura. L'enfant descendait doucement, poussé vers l'extérieur par l'énergie de sa mère. Mais, bien qu'elle n'en dît rien, Mû savait que quelque chose était anormal, une tache de sang et de liquide s'étalait sur son lit par filet, emportant sa vie goutte par goutte... Elle savait que, à ce rythme, elle mourrait au moment de la naissance du bébé, exsangue, mais elle était prête à faire ce sacrifice pour que ce bébé si particulier vive et, en tant que chevalier d'Athéna, elle devait remplir sa mission jusqu'au bout. En temps normal elle savait soigner au contact, que ce soit humains ou animaux, cela faisait partie de ses attributions de chevalier d'or du Bélier, mais elle ne pouvait pas mobiliser sa cosmoénergie pour stopper l'hémorragie, celle-ci étant toute entière tournée vers la naissance de l'enfant. Elle contrôlait assez bien sa douleur, mais celle-ci devenait de plus en plus aigue, omniprésente. La fatigue aussi se faisait sentir, malgré sa cosmoénergie énorme et sa solide constitution (1,82 m, 75 kgs), elle sentait ses forces décliner peu à peu... Une demi-journée passa encore, l'enfant ne sortait toujours pas, mais elle sentait qu'il était toujours vivant.

Alors que les chevaliers d'or attendaient là, impuissants, s'attendant au pire, la déesse Athéna arriva. Elle entra dans la pièce, étendit la main sur le pauvre chevalier épuisé et exsangue. L'enfant alors se dégagea, et sortit. Mû, malgré sa vue troublée, vit une aura entourer le bébé hurlant encore relié à elle par son cordon, avant d'entendre dans un brouillard Athéna dire:

" Tu en as terminé de ton épreuve, ton enfant est né... "

Elle le lui donna, et Mû vit que c'était une fille, une petite fille bien formée mais pourvue d'une aura bleue et jaune qui irradiait d'elle sans contrôle. Athéna étendit encore la main sur le chevalier, et Mû tomba dans un sommeil profond réparateur. La déesse couvrit le chevalier, prit le bébé, et le regarda attentivement. La petite fille avait un duvet violet sur le crâne, deux points sur le front, comme sa mère, et ses yeux bleus étaient encore aveugles.

Une dizaine de minutes plus tard, le temps de laver le bébé et de l'envelloper dans plusieurs épaisseurs de linges, elle sortit de la chambre, et tous les chevaliers d'or, inquiets, l'entourèrent. Elle leur dit:

" Voilà le bébé...Il est bien vivant, c'est une petite fille... "

Un air d'étonnement mêlé de soulagement se peignit sur le visage des chevaliers, et aucun ne dit un mot, regardant l'enfant endormie. Athéna ajouta:

" Mû va bien, il faut qu'elle se repose, elle a perdu beaucoup de sang... "

Le silence dura, et Athéna sortit, avec le bébé dans les bras. Une explosion de joie se fit alors parmi les chevaliers d'or, et tous sortirent de la petite maison pour regagner la leur et prendre un repos bien mérité.

La superphysiologie de Mû fit le reste, et, quelques heures plus tard, elle se réveilla,

seule. Elle se sentait bien mieux, et chercha sa fille du regard, puis par la pensée. La minuscule cosmoénergie se situait dans la salle d'Athéna, tout en haut du Sanctuaire...Athéna devait s'assurer qu'aucun problème n'allait se poser avec elle, elle qui comprenait déjà un bon niveau de cosmoénergie à la naissance. Le berceau sculpté par Aldébaran était prêt à côté du lit...

Son apprenti entra alors, muni d'un plateau:

" Oh, vous êtes réveillée, maître...Comment vous sentez-vous ?

-Mieux, merci...

-La déesse Athéna a pris la petite fille, elle va vous la ramener bientôt...En attendant, je vous

ai amené ceci, afin que vous repreniez des forces... "

Mû sourit:

" Merci à toi... "

Elle finissait de se restaurer quand Athéna entra, un minuscule paquet de linges blancs dans les bras:

" Comment vous sentez-vous ?

-Bien mieux, merci de votre sollicitude...Vous m'avez sauvé la vie...

-Je ne pouvais faire moins, vous étiez prête à donner votre vie pour que ce bébé naisse vivant...J'ai fait ce qu'il fallait faire... "

Elle déposa le bébé dans les bras de sa mère, et Mû regarda avec un sourire la petite créature à laquelle elle avait donné naissance au péril de sa vie. Le bébé dormait, et Athéna reprit:

" Elle aura un grand destin, croyez-moi...Comment voulez-vous la prénommer ? "

Mû releva la tête, faisant attention à ne pas réveiller sa fille, réfléchit un instant, et dit:

" Puisqu'elle vous doit la vie, puis-je solliciter la permission de lui donner votre nom ?

-Je vous l'accorde...Bienvenue parmi les vivants, Athéna de Jamir... "

Mais ce que Mû ne savait pas, c'est qu'un autre bébé, un garçon, était né quelques minutes

seulement après sa fille, occulté depuis sa conception par la puissance d'Athéna...Celui-ci, par contre, avait une aura bleue principalement, un tout petit peu veinée de jaune, ce qui le rattachait directement au monde des mers...Mû ne saurait sans doute jamais qu'elle avait mis au monde des jumeaux, on savait le danger que pouvait représenter un bébé à aura dominante marine, il était utile de le garder sous contrôle pour pouvoir le neutraliser si d'aventure il s'avisait d'être une semi-réincarnation de Poséidon. Personne n'avait envie qu'un autre dieu vienne à nouveau semer la guerre et la désolation sur la Terre... On savait aussi le problème posé par des jumeaux, il suffisait de voir ne fût-ce que les Gémeaux, Saga et Canon, et leur destin torturé...

Athéna demanda alors civilement, le glissant habilement dans la conversation:

" Si elle avait été un garçon, comment l'auriez-vous nommée ?

-Sion, comme mon maître... "

Le second bébé avait donc un nom maintenant. Laissant le bébé à sa mère, Athéna remonta à sa salle. Passant dans une petite pièce adjacente, elle se pencha sur l'autre bébé, posé dans un berceau. Toujours entouré de son aura bleue, qu'il perdrait dans quelques mois, il avait un court duvet bleu clair sur le crâne et, comme sa soeur et sa mère, deux points sur le front. Elle posa la main sur lui, et mit en sommeil la minuscule cosmoénergie qu'il dégageait, Mû et les chevaliers d'or pouvaient la sentir. Elle décida qu'il serait élevé au Sanctuaire, de préférence loin de sa soeur jumelle, sous contrôle...

" Ta mère a choisi ton prénom, tu te nommeras Sion... " dit-elle seulement.

Après la déesse Athéna, les chevaliers d'or débarquèrent, les bras pleins de cadeaux, et, après les félicitations d'usage, se penchèrent au dessus du berceau, oeuvre d'ailleurs d'Aldébaran à ses heures perdues, où dormait la petite fille.

" Elle est belle... ", dit Milo.

" Très belle ", ajouta Canon.

Aldébaran du Taureau, perplexe, demanda:

" Elle n'est pas un peu petite ? "

Milo lui dit, moqueur:

" Tu n'as jamais vu de bébé de ta vie ma parole ?

-Si, mais jamais si petit... "

Mû essaya ne pas éclater de rire en voyant deux des chevaliers les plus puissants se disputer à propos de la grandeur de sa fille...

Shaka s'approcha lui aussi, daigna ouvrir ses yeux pour l'occasion et dit:

" Elle a un grand potentiel en elle, je le sens...Mais ils ont raison, elle est magnifique, félicitations... "

Mû sourit...Aiolia examina lui aussi le nourrisson endormi sous toutes les coutures, et dit:

" Combien mesure-t-elle ? "

Mû attrapa le papier rempli par le médecin du Sanctuaire, et lut:

" 3,450 kgs pour 51 cms...il paraît que c'est tout à fait dans la normalité...

-Je n'en doute pas...maintenant cette petite demoiselle doit grandir...Elle finira par nous

damer à tous le pion, crois-moi ! "

Laissant se reposer la mère et l'enfant, ils sortirent de la chambre...

Les jours qui suivirent furent éprouvants pour Mû, elle en voulut vaguement à sa fille, bien qu'elle sût que cette petite créature était parfaitement innocente de sa venue au monde...Elle savait à peine s'en occuper, et ce fut Milo qui, en pleine nuit, lui montra comment donner un biberon et langer. Tous les chevaliers d'or comprenaient ce que sa situation avaient de difficile, et tentaient de lui apporter leur aide. Mais il leur apparut vite que Mû était victime de la dépression postnatale, le 'baby blues' bien connu...Mais ils ne savaient pas comment l'aider, ce fut la déesse qui s'entretint avec Mû et l'aida à supporter cette mauvaise passe.

Mû sollicita peu après les deux mois de sa fille la faveur de quitter le Sanctuaire pour retourner à Jamir...Il lui restait encore beaucoup de travail sur les armures d'or brisées pendant la bataille contre Hadès, et elle ne voulait pas que la naissance d'Athéna s'ébruitât...De plus, sa fille présentant déjà une cosmoénergie, il était prudent de l'éloigner du lieu où elle pourrait être captée, bien qu'il lui fût facile de l'occulter avec ses propres pouvoirs...Athéna lui accorda cette faveur. Où la petite fille serait-elle mieux élevée qu'avec sa mère ? De plus, elle ne souhaitait pas non plus que quelqu'un sache pour cette enfant hors du commun, bien que pour l'instant Athéna ne présentât pas de comportement anormal...

* * *

L'apprentissage : les premières années

Mû aménagea la chambre du bébé non loin de la sienne, au premier étage de la pagode, et Kiki peignit sur les murs des fresques magnifiques. La fenêtre qui éclairait la pièce donnait sur un paysage superbe, les montagnes himalayennes, et un ciel bleu presque transparent...Mû voulait que sa fille apprécie elle aussi ce paysage si beau, à la fois si doux et si dur, et qu'elle s'en sente proche comme sa mère pouvait l'être...

Le berceau de bois d'olivier offert par Aldébaran fut remonté au centre de la pièce, et la layette fut rangée sur une série d'étagères sur lesquelles Mû adapta un rideau...Une bénédiction bouddhique offerte par Shaka fut suspendue au mur, près du berceau. Mû pensa également à installer une table à langer dans un coin de la pièce...

Mû réorganisa sa vie en fonction des horaires de sa fille, et travaillait dans son atelier quand elle dormait. Puis elle pensa à installer sa fille dans le siège à anse qui servait à la transporter, et adapta dessus un jouet fabriqué par Milo, des formes en bois suspendues à une corde. Quand Athéna fut plus grande, elle passa des heures à jouer pendant que sa mère travaillait.

Mû était satisfaite de sa vie, et entre elle et Athéna se créa un lien très fort...De temps en temps, les chevaliers d'or venaient aux nouvelles, et ces visites rythmaient la vie de Mû, comme le dévellopement de sa fille. Mais elle ne se coupait pas du monde, au contraire, elle allait de temps en temps au Sanctuaire en laissant Athéna à Kiki, qui affichait clairement pour la petite fille une dévotion sans bornes.

Quand Athéna eut sept mois, Mû reçut une lettre de Chine, de Rozan plus précisément, où Shiryu l'informait qu'il souhaitait qu'elle lui fasse l'honneur de l'assister le jour de son mariage. Elle sourit: comme le voulait la déesse, les chevaliers de bronze reprenaient une vie normale, et, sans doute, une nouvelle génération de chevaliers naîtrait dans les années qui allaient suivre. Athéna, sa fille, en était la première...Mû décida de faire cet honneur à Shiryu, qu'elle connaissait depuis longtemps, et prépara son voyage à Rozan. Il restait un problème: que faire d'Athéna ? Shaka, qui vint lui rendre visite, proposa de la garder pendant ce temps, Mû n'aurait qu'à la lui amener en allant à Rozan et à la reprendre au retour.

Pour l'occasion, Mû ressortit un vêtement de cérémonie qu'elle n'avait pas mis depuis des années, c'était une tunique en crépon rouge foncé, sur laquelle on mettait une large écharpe jaune moutarde qui recouvrait les épaules. Mû prit ensuite une boîte au fond de son armoire, et l'ouvrit: à l'intérieur, envellopé dans du papier de soie, se trouvait le dernier cadeau de son maître Sion avant sa mort, une magnifique écharpe blanche sur laquelle était brodé un bélier en fil d'or. Elle la porterait en sautoir de sa tenue de cérémonie.

Elle fit un détour par la vallée du Gange, où habitait Shaka, lui confia Athéna, et se téléporta ensuite à Rozan. Le Vieux Maître l'y accueillit:

" Bienvenue, mon ami... "

Comme tous les chevaliers d'or, il connaissait la vérité, car Sion avait été son compagnon d'armes et son ami...Mû le salua avec respect, et dit:

" Merci, maître...Je vois que vous vous portez bien...

-Très bien...et toi-même ?

-Je vais très bien... "

La voix du Vieux Maître résonna alors dans sa tête:

" Et la petite fille ? "

Mû répondit de la même manière:

" Elle va bien, elle aura huit mois bientôt...

-A-t-elle déjà des pouvoirs ?

-Non, pas encore... "

Mais tous deux savaient que ce n'était qu'une question de temps...

Mû assista au mariage aux premières loges, donna sa bénédiction à Shiryu et Shunrei et rentra à Jamir en repassant par la vallée du Gange...Shaka, au pied d'une énorme statue de Bouddha et vêtu seulement d'une tunique, d'un pantalon court et d'un grand châle, tenait Athéna dans ses bras, et la berçait. Ses yeux bleu clair, insolites dans ce genre de région, étaient ouverts, et plongés dans ceux du bébé. Athéna jouait avec ses longs cheveux blonds... La scène était magnifique, et Mû la laissa durer un peu...Puis elle se signala. Shaka sourit:

" Ta fille refusait de dormir...Elle a bien ton caractère, tu sais... "

Athéna avait reconnu sa mère, et lui tendait les bras. Mû la prit dans ses bras, et la berça elle-même...Athéna s'endormit dans les bras de sa mère. Elle demanda alors à Shaka:

" Elle ne t'a pas trop ennuyé ?

-Non, pas du tout, c'est une petite fille au caractère adorable sauf quand elle s'énerve...Pour ça, elle a ton caractère, elle sait ce qu'elle veut...

-Je sais...Merci de l'avoir gardée...

-Comment s'est passé le mariage ?

-Très bien, Shunrei était magnifique, vraiment...et je suppute que, dans quelques mois, un petit Dragon verra le jour...

-Déjà ?

-Il y a des signes qui ne trompent pas, surtout pour moi qui en ai déjà fait l'expérience...Je crois que Shiryu mérite vraiment d'être père maintenant et d'avoir une vie tranquille...il a assez combattu comme ça...

-Je crois aussi...Resteras-tu ce soir pour le dîner ?

-Pourquoi pas ? "

Laissant Athéna dormir dans son couffin auprès de la statue de Bouddha, Shaka emmena Mû là où il logeait ordinairement. Il lui offrit du riz et de la viande à l'indienne, et tous deux dinèrent en parlant du bon vieux temps. Puis Mû rentra chez elle...


A l'âge de quatre mois, Sion avait été confié à un couple d'un village voisin du Sanctuaire...Helena et Orestes l'élevaient, mais avaient été prévenus qu'il pourrait dévelloper quelques pouvoirs psychokinétiques à plus ou moins court terme. Mais, pour l'instant, Sion ne se différenciait pas d'un bébé normal qui ne faisait presque que dormir et manger...

Pourtant, lui et Athéna étaient liés, plusieurs fois ils se réveillèrent en même temps...Leur interactivité symbiotique se mettait en place, souvenir de la symbiose prénatale...

Sion avait perdu son aura à trois mois, et s'était révélé être un magnifique bébé aux cheveux bleu clair, aux grands yeux violet fonçé, avec un caractère assez facile...Ses traits étaient proche de ceux de sa soeur jumelle, et il avait comme elle les deux points sur le front. Ses parents nourriciers avaient tout de suite remarqué qu'il n'était pas grec, et avaient supputé qu'il venait du Sanctuaire tout proche. En effet, Sion, avec sa peau claire et ses deux points sur le front, n'avait rien d'un petit grec.

Pour son premier anniversaire, ils avaient décidé de l'emmener au bord de la mer, chez la soeur d'Héléna...Curieux, Sion s'approcha de la mer, habillé de son petit maillot de bain bleu. Il marchait depuis un mois, et sa démarche mal assurée faisait sourire Héléna, présente à ses côtés. Mais Sion n'avait pas peur de la mer, ni des vagues. Il sursauta légèrement quand ses pieds furent mouillés, recula, mais avança à nouveau. Il resta debout, et regarda l'horizon, où apparut...son père, Poséidon...

Sion ne fit rien, regardant l'horizon, il se contenta de se baisser et de prendre de l'eau dans sa main, qu'il fit ensuite couler, prenant symboliquement possession de ce royaume qui lui revenait par héritage.


Mû, pour fêter le premier anniversaire de sa fille, invita les chevaliers d'or, et Athéna fut couverte de cadeaux. Canon lui offrit une plaque gravée d'un bélier d'or, son signe astrologique, Shaka des vêtements de cérémonie qu'elle porta, Aiolia une peluche, Aldébaran une petite chaise sculptée et Milo un cadre ouvragé. Mû observa sa fille, assise sur les genoux de Canon...Canon des Gémeaux, revenu au bien, du bon côté, et qui n'en était jamais sorti depuis. Il aimait beaucoup la petite fille, qui le lui rendait bien, et Mû pensait que cela contribuait à son équilibre. Athéna tirait les cheveux de Canon, et celui-ci la chatouillait, ce qui la faisait rire.

Aiolia apporta le gâteau, et Milo le coupa. Alors que les chevaliers d'or jouaient avec l'enfant, Milo vint voir Mû et lui dit:

" Regarde: nous sommes l'élite de la chevalerie, et nous sommes ridicules devant un bébé de un an...J'ai du mal à croire d'ailleurs qu'elle a déjà un an...

-Elle est grande déjà...elle marche depuis un mois, elle se dévellope très normalement...finalement, elle ne présente pas de caractéristiques différentes, mais elle va encore évoluer... "

Mû sourit en observant sa fille en train de rire devant les grimaces d'Aiolia. Quels mystères recelait-elle encore ? Quelle puissance sommeillait dans ce bébé fragile ? En fait, elle n'avait pas l'impression d'avoir élevé Athéna toute seule, les chevaliers d'or avaient contribué également à son éducation, ils étaient un peu ses pères...Si Athéna était équilibrée maintenant, c'était en partie à ses 'oncles' qu'elle le devait.

Ce que ni Mû ni Héléna ne savent, c'est que les jumeaux ont marché en même temps, Athéna s'est levée la première, et Sion quelques secondes plus tard. Bien qu'ils soient séparés par quelques milliers de kilomètres, l'interactivité entre les deux jumeaux s'est déjà manifestée, une sorte de symbiose...

* * *

L'éveil...

Athéna a vingt mois maintenant, elle court dans toute la maison, faisant le bonheur mais aussi l'inquiétude de sa mère, car sa fille est un vrai casse-cou. Cet après-midi là, Mû est assise dans la salle principale, elle lit, et Athéna joue avec ses cubes, assise sur une couverture installée sur le sol. Soudain, Mû sent quelque chose, se retourne et voit un cube, maintenu en l'air...Athéna sourit en le regardant.

Mû comprend immédiatement que les pouvoirs psychokinétiques de sa fille ont fini par se réveiller.

Elle s'approche, prend sa fille dans ses bras et lui dit:

" Eh bien, il va falloir commencer à t'entraîner, Athéna... "

Elle sait pertinemment que cela ne va pas être facile, et décide d'user de sa télépathie pour faire comprendre à sa fille ce qu'elle attend d'elle....Cela mettra sans doute quelques années pour qu'Athéna puisse contrôler le potentiel qui est en elle et se servir de ses pouvoirs.


Helena, au même moment en Grèce, regarda avec saisissement le jouet de Sion valser en l'air, et celui-ci le regarde avec ravissement. Que faire ? Elle ne peut rien y faire. On l'avait bien prévenue de l'émergence de pouvoirs psychokinétiques, mais elle ne s'y attendait pas si tôt. Elle regarde l'enfant, et dit:

" Qui es-tu vraiment, Sion ? que caches-tu encore ? "

Mais Sion se contente de lui sourire en gazouillant.

Elle ne sait pas grand'chose des chevaliers sacrés d'Athéna, mais elle devine que les pouvoirs de Sion s'y rattachent directement. Elle décide d'attendre et de voir...

A partir de l'émergence de ses pouvoirs, Sion commença à se dévelloper beaucoup plus rapidement au niveau physique et mental, ce que Mû remarqua également chez Athéna...

* * *

Jamir, deux ans plus tard...

Une pagode à cinq étages perdue dans l'Himalaya...Devant elle, une femme et une petite fille sont assises. L'enfant a les yeux fermés, et tient quelques pierres soulevées par télékinésie. Ce n'est pas très stable, et elles finissent par tomber...L'enfant se lève, et tape du pied:

" Je n'y arrive pas ! "

Ses yeux violets brillent de colère, et deux larmes de rage en sortent. Elle regarde le précipice, et donne un grand coup de pied dans une pierre...Mû se lève:

" Tu ne te concentre pas assez, Athéna, je te l'ai déjà dit...Visualise-les dans ton esprit.. "

L'enfant se retourne, et ses longs cheveux violet clair négligemment attachés valsent autour d'elle:

" Je me concentre autant que je peux...

-Je sais, tu es encore petite, mais tu dois maîtriser cela, c'est absolument nécéssaire... "

Mû posa la main sur l'épaule de sa fille. Athéna, bien qu'elle eût quatre ans, avait la taille d'un enfant de six ans, particularité dûe aux circonstances de sa conception...Son dévellopement psychique allait de pair, elle présentait déjà de la télékinésie héritée de sa mère, ainsi que d'autres pouvoirs psychokinétiques. Sa cosmoénergie était encore en sommeil, mais, quand elle se révélerait, sa mère savait qu'elle serait puissante, car double. Elle l'entraînait elle-même, ne voulant confier à personne d'autre ce soin. Dès ses deux ans, la petite fille avait présenté des pouvoirs psychiques, et sa mère lui avait progressivement appris à les maîtriser.

Bien qu'elle en eut refusé l'idée au début, Mû s'était finalement attachée à ce petit être fragile qui était la moitié d'elle-même. Elle l'avait mise au monde au péril de sa vie, et cela suffisait pour créér entre elles un lien indestructible.

Malgré son peu d'expérience de la maternité, Mû ne s'en était finalement pas trop mal sortie, et Athéna (prononcé Athina pour la différencier de la déesse...) était devenue cette fillette ravissante... Toutes deux portaient le même vêtement, une tunique, jaune pour Mû et verte pour sa fille, à manches courtes, serrée à la ceinture par un ruban de soie noué par un noeud lâche, au dessus d'un pantalon marron un peu serrant. Un châle marron couvrait les épaules et retombait pour recouvrir la moitié droite de la tunique, il ne fallait pas oublier qu'on était dans l'Himalaya, à plus de 6000 m. Elevée ici depuis sa petite enfance, le corps de la fillette s'était modifié pour s'adapter au taux d'oxygène moindre...Elle n'avait pas froid non plus...

Mû sourit à sa fille, et lui dit:

" Bien, c'est fini pour aujourd'hui...tu as tout de même fait de gros progrès, je suis fière de toi... "

L'enfant se précipita dans les bras de sa mère en riant, et Mû la serra contre elle. Puis elle la souleva:

" Allez, viens, nous rentrons... "

Toutes deux s'arrêtèrent brusquement, le brouillard venait de bouger, et Mû avait senti derrière lui une cosmoénergie qu'elle connaissait bien...En sortit Milo du Scorpion. Athéna le reconnut tout de suite, et courut vers lui. Il sourit et la recut dans ses bras.

" Comme tu as grandi, toi ! "

Laissant la petite fille jouer dehors, Mû et Milo entrèrent dans la maison. L'apprenti de Mû, Kiki, n'était pas là, parti essayer de gagner son armure d'argent. Milo s'assit, saisit le verre de jus de fruit que Mû lui tendit et dit:

" Je suis venu voir comment tu te portais...Ca fait longtemps que nous ne t'avons pas vu au Sanctuaire...

-J'ai eu beaucoup de travail, réparer des armures d'or n'est pas une mince affaire (celles du Verseau, de la Balance et du Sagittaire, laminées pendant la bataille contre Poséidon)...

-Tu as terminé ?

-Oui, il m'a fallu deux ans pour qu'elles se régénèrent entièrement, mais ça y est...

-Et ta fille ? Comment va-t-elle ?

-Elle progresse, je l'entraîne...Elle se porte bien, rassure-toi, elle a de la vitalité à revendre,

c'est de son âge...

-Il faudra que tu nous l'amènes au Sanctuaire, un de ces jours...

-Pendant que son cosmos est encore en sommeil de préférence...J'essaierai, oui... "

Le silence tomba entre eux deux, mais ils se comprirent à demi-mot: que faire quand le cosmos double de la petite Athéna se réveillerait ? Ils savaient très bien qu'elle avait une double aura en naissant, et que son cosmos, actif au moment de sa naissance, s'était ensuite normalement mis en sommeil. Mais elle n'avait encore que quatre ans, ils avaient le temps. Pour cela, Mû préférait rester à Jamir, voulant pouvoir contrôler l'entraînement donné à sa fille et éviter tout problème qui pouvait survenir. De toute façon, on n'avait pas besoin d'elle au Sanctuaire pour l'instant, il était en pleine reconstruction après la bataille contre Hadès...

* * *

Un village à côté du Sanctuaire, Athènes, Grèce

" Eh, comment tu fais ça ? "

Un garçonnet venait de faire léviter quelques pierres sans effort apparent. Il dit en souriant à ses camarades qui l'entouraient en ouvrant des yeux ronds:

" Je ne sais pas, j'ai toujours su le faire... "

Le garçon qui parlait ainsi avait quatre ans, mais était très grand pour son âge. Il avait des cheveux bleus clairs, deux points sur le front et de grands yeux violets. Il ne ressemblait en rien aux autres garçonnets du village, bien qu'il portât la même tenue qu'eux, une simple tunique légère au dessus d'un pantalon court, et des sandales... Soudain, on l'appella:

" Sion ! Rentre ! "

Sa mère nourricière Helena se tenait sur le pas de la porte. Il rentra à contrecoeur...elle avait vu toute la scène, et dit:

" Tu ne devrais pas faire ça devant tes camarades, Sion...Tu vas finir par avoir des problèmes avec leurs parents, et tu n'auras plus d'amis... "

L'enfant acquiesca, mais resta perdu dans ses pensées. Il savait que certains pensaient qu'il avait le mauvais oeil, mais pour l'instant ils le laissaient en paix...Il dit cependant à sa mère:

" D'où je tiens mes pouvoirs paranormaux ?

-Je ne sais pas... "

Tout ce que sa mère savait, c'est que quelqu'un lui avait apporté cet enfant il y avait quatre ans, avec ordre de l'élever comme son propre fils. Mais Sion avait une drôle d'impression, comme de ne jamais être seul, et de venir d'ailleurs aussi... Son intuition, très dévellopée, le trompait rarement. Depuis l'âge de vingt mois, il dévellopait aussi des pouvoirs psychokinésiques, mais il les contrôlait relativement bien tout seul...

Son impression se confirma quand on vint le chercher pour l'emmener au Sanctuaire. Il pleura, car il ne voulait pas quitter sa mère, mais il avait la forte impression de venir de là-bas. On lui fit passer toutes sortes de tests, et on le mit sous la responsabilité d'un maître qui l'entraînerait...Personne ne posa de questions sur ses origines, et sur les pouvoirs qu'il avait, il était protégé d'Athéna, c'était suffisant...Un bandeau fut mis sur son front pour cacher ses points, et il commença son entraînement.

* * *

Un an plus tard, Jamir

Athéna de Jamir esquiva un coup que lui porta sa mère, et sauta en l'air. Elle se retourna, pointa un doigt en direction d'un rocher, qui vola en morceaux. Elle maintint en l'air les morceaux, et aucun d'eux ne bougea. Puis elle disparut quelques secondes, se rendant invisible... Sa mère lui sourit:

" Tu as fait d'énormes progrès, ma fille...Repose-toi un peu maintenant, nous reprendrons plus tard... "

Alors que sa fille lui tournait le dos, Mû réfléchit. Si elle continuait à progresser ainsi, son cosmos se réveillerait dans peu de temps. Pourtant, rien à priori ne différenciait Athéna de n'importe quel enfant de son âge, à part ses pouvoirs et son entraînement, bien qu'elle ait aussi une vitesse de dévellopement accélérée. Bientôt, dès qu'elle aurait six ans, Mû l'emmènerait au Sanctuaire afin qu'elle y soit présentée à la déesse Athéna, comme c'était la coutume. Le voyage serait long, très long pour une petite fille qui n'était jamais partie du Tibet...mais il était nécessaire.

Athéna savait sa mère était chevalier, mais elle ignorait quel type de chevalier...Sa mère était toujours allée au Sanctuaire seule, la laissant à son apprenti. Elle allait devoir tout lui dire avant d'y aller...


Sion, de son côté, progressait aussi sous la houlette des meilleurs maîtres du Sanctuaire. Mais il se passa quelque chose que la déesse Athéna n'avait pas prévu: L'un des chevaliers d'or, Aldébaran, le rencontra, et sut à la seconde près qui il était. Il demanda à se faire admettre devant elle, et dit:

"Votre petit protégé est le frère jumeau d'Athéna de Jamir, c'est ça ?"

Athéna hocha juste la tête, et dit:

"Il est venu au monde avec une aura bleue dominante, contrairement à sa jumelle, qui est venue au monde avec une aura jaune dominante...il est potentiellement dangereux..."

Aldébaran se souvint alors d'un second cri entendu environ cinq à dix minutes après le premier...c'était la naissance du deuxième jumeau. Il reprit:

"Comment l'avez-vous appelé ?

-C'est sa mère elle-même qui m'a donné son prénom...il s'appelle Sion.

-Comme le maître de Mû...pourquoi ne lui avoir rien dit ?

-Il est cruel de séparer une mère de son enfant...Autant qu'elle n'en sache rien..."

Il se satisfit de la réponse, mais, bien qu'il comprît le raisonnement de la déesse, il pensait à cet enfant, qui ne connaissait pas sa mère ni sa soeur jumelle, et qu'on considérait comme une menace potentielle...Difficile à supporter pour un enfant de cinq ans et demi.

Pourtant, Sion ne paraissait pas être potentiellement mauvais, mais il sentait au Sanctuaire quelque chose de familier, sans pouvoir le préciser. Quand il posait la question, personne ne lui répondait...

La déesse Athéna savait que, logiquement, la cosmoénergie de la petite Athéna se réveillerait avant celle de son frère jumeau, car elle avait commencé sa formation plus tôt...mais elle ne pouvait savoir ce que ça ferait si les deux jumeaux étaient réunis un jour...De toute façon, dès qu'ils se seraient éveillés à leur cosmos, ils se retrouveraient forcément. Sion, bien qu'il n'eût que peu d'entraînement, sentait déjà quelque chose de familier, sans doute la cosmoénergie résiduelle de sa mère et de l'armure, dans la maison du Bélier...De plus, il possédait des pouvoirs de psychokinésie, qu'il avait appris seul en partie à maîtriser. En plus d'un maître normal, elle lui en adjoignit un autre, qui l'aida à maîtriser son psychisme, car elle savait que Mû possédait les pouvoirs psychokinétiques les plus puissants du Sanctuaire....


Peu après son sixième anniversaire, Mû fit asseoir sa fille devant elle, et lui dit:

"Nous partirons bientôt au Sanctuaire, aussi je veux te dire plusieurs choses...Premièrement, je suis le chevalier d'or du Bélier.."

Les yeux d'Athéna s'ouvrirent démesurément, et elle dit:

"Tu es un chevalier d'or...comme Shaka ou Milo ?

-Oui, c'est ça...C'est pour ça que tu es née avec tant de dons...Quand nous arriverons au Sanctuaire, tu ne pourras pas rester avec moi, tu devras être prise en charge par un maître qui s'occupera pour un temps de ton éducation...Rassure-toi, nous viendrons te voir...Je suis désolée, c'est la loi. Ton cosmos s'éveillera bientôt, tu devras apprendre à le maîtriser..."

Les yeux de la petite fille tremblèrent, mais elle ne pleura pas, elle voulait être forte. Avoir une mère chevalier d'or était un avantage, mais il y avait aussi des inconvénients. Elle avait toujours été très proche de sa mère, et toutes deux avaient été très peu séparées en six ans, elle aurait du mal...

Athéna reprit:

"Est-ce que mon père vit au Sanctuaire ?"

Mû frissonna. Le moment qu'elle redoutait depuis un moment était venu...c'est vrai, elle avait le droit de savoir...Elle inspira un grand coup, et dit:

"Non...en fait, ton père n'est pas exactement un humain...

-Quoi ?

-Tu es le résultat de la dernière manifestation de Poséidon, l'empereur des Sept Mers...J'étais la seule à être assez forte physiquement et cosmoénergiquement pour te porter, un rayon m'a atteinte et tu es née six mois plus tard. Et, si je te dis toujours que je suis sûre que ta cosmoénergie va se réveiller, c'est parce que tu en avais déjà une en naissant, ainsi qu'une aura jaune et bleue. Rassure-toi, tu es loin d'être une demi-déesse, le rayon n'était pas assez fort, il était déjà très affaibli, mais ton potentiel en est augmenté...L'aspect terrestre prédomine chez toi, tu n'as rien à craindre..."

Athéna ne dit rien, mais ses yeux écarquillés montraient sa surprise. C'était la dernière chose à laquelle elle s'attendait. Elle finit par dire:

"C'est pour ça que tu m'as prénommée comme ça, pour contrebalancer la puissance de Poséidon ?

-Non, pas du tout. La déesse Athéna m'a sauvé la vie à ta naissance, si elle n'était pas intervenue je serais morte au moment où tu serais venue au monde...Elle m'a accordé la faveur de te nommer ainsi..."

Athéna dit alors:

"Alors je lui dois moi aussi la vie..."

Mais elle ne dit rien de plus...sa mère devina qu'il fallait qu'elle fallait qu'elle la laisse seule:

"Si tu as besoin de moi je serai dans mon atelier..." dit-elle en sortant de la pièce pour se téléporter.

Mû sentit sa fille sortir...et entendit peu après un hurlement suivi d'un énorme bruit. Elle se retourna, et vit un énorme pan de roche s'écrouler. Elle avait senti une perturbation dans son cosmos...Athéna était en train de s'éveiller à sa cosmoénergie, et, sous l'effet de la colère et de la rage, elle venait de pulvériser plusieurs tonnes de roches avec son seul poing. Mû se dit alors qu'il fallait dès à présent qu'elle se prépare à cet éveil prochain...

Puis l'enfant tomba à genoux, et se mit à pleurer amèrement. Elle avait tant espéré avoir un père quelque part...


A ce moment-là, Sion, en plein entraînement, se redressa sous l'effet d'une brusque

impulsion. Quelque chose s'était passé en lui, mais il ne savait pas quoi...Quelque chose de

lointain, mais proche à la fois...Il s'en ouvrit à son maître, mais celui-ci ne trouva pas d'explication logique...


Athéna ne maîtrisant pas encore tout à fait la téléportation longue distance, ce fut sa mère qui le fit pour deux. Les capacités de psychokinésie de Mû étaient telles que cela ne lui posait absolument pas de problèmes. Elles se téléportèrent au plus près du plus proche aéroport. Après un long voyage en avion, elles atterrirent à Athènes. Athéna, qui n'était jamais sortie de Jamir, ouvrait des yeux ronds en voyant ce qui se passait autour d'elle. Sa mère lui dit qu'au Sanctuaire elle ne pourrait pas garder son prénom pour des raisons évidentes, et lui dit d'utiliser son second prénom, donné en l'honneur de Camus du Verseau, Aurora. Le seul autre problème était sa ressemblance avec sa mère, et là aussi on trouva une parade, elle passerait pour la nièce de Mû.

Dès leur arrivée, elles furent amenées dans la grande salle d'Athéna...Athéna la petite se sentait terriblement intimidée, mais, désireuse de faire honneur à sa mère, elle se tint droite et fière à ses côtés. La déesse lui dit d'approcher, et dit:

"Tu as bien grandi, et je parie que tu es devenue très forte aussi...

-Un tout petit peu

-Ta mère m'a dit qu'au contraire tu étais déjà puissante...As-tu fait bon voyage ?

-Très bon...merci de votre sollicitude... "

Athéna maîtrisait suffisamment le grec, mais, sous l'effet de la timidité, elle ne faisait que de courtes phrases...

A la question muette que posa Athéna à Mû, celle-ci répondit d'un signe négatif de la tête: non, le cosmos double de l'enfant ne s'était pas encore réveillé. La déesse ne pouvait que remarquer la ressemblance entre l'enfant et sa mère, devenue plus évidente avec les années. Elle pensa aussi à Sion, on ne pouvait douter qu'Athéna et lui étaient jumeaux, à part la couleur de leurs cheveux ils se ressemblaient beaucoup. Leur destin allait se réaliser bientôt, elle sentait que le cosmos de la fillette ne devrait pas tarder à se révéler...Une partie des inconnues concernant Sion se réglerait à ce moment-là, elle en avait l'intuition...

Après sa présentation, Mû emmena Athéna chez les apprentis chevaliers. Elle la présenta comme Aurora de Jamir, sa nièce, qu'elle entraînait, mais elle ne pouvait continuer pendant qu'elle était au Sanctuaire. Athéna regardait médusée pour la première fois sa mère en armure d'or...Celle-ci lui mit la main sur l'épaule, et lui dit:

"Sois courageuse, ça va aller...Souviens-toi bien de ce que je t'ai dit..."

Elle l'embrassa, et partit sans se retourner. Les yeux d'Athéna tremblèrent, mais elle se reprit. L'un des maîtres féminins, masqué, la conduisit parmi les autres filles, car les hommes et les femmes ne s'entraînaient pas ensemble. Elles avaient toutes en gros son âge, et entreprirent de la tester. Les pouvoirs de psychokinésie d'Athéna les calmèrent vite, surtout quand elles surent que c'était Mû du Bélier qui l'avait entraînée. Il avait la réputation d'avoir les plus forts pouvoirs de psychokinésie du Sanctuaire. Athéna avait bien d'autres pouvoirs, comme la téléportation à courte distance et l'invisibilité, mais elle n'en parla pas, elle voulait passer pour une petite fille normale...

Le maître qui la prit en charge fut étonné de voir le degré d'avancement de son entraînement, elle était déjà très forte. Elle vit aussi que sa cosmoénergie était sur le point d'exploser et de se révéler, chose inouie pour une fillette de six ans à peine. Mû avait laissé des ordres précis, si le cosmos de l'enfant se révélait il fallait l'appeller tout de suite, elle seule saurait ce qu'il fallait faire. Athéna découvrit un climat chaud, quelque chose qu'elle eut beaucoup de mal à supporter les premiers jours, tout comme la profusion d'oxygène...Elle s'habitua vite à sa nouvelle identité, qui lui devint vite aussi vraie que l'autre, ainsi qu'au climat.

Pourtant, elle sentait comme une perturbation en elle, et elle pensa que c'était son cosmos qui se réveillait. C'était comme un appel diffus, mais elle ne parvenait pas à en trouver la nature...

Une fin d'après-midi, elle vit arriver en compagnie de son maître Shaka de la Vierge. Elle s'inclina devant lui respectueusement, et le maître les laissa seuls. Shaka dit alors:

"Je suis heureux de te voir...comment se passe ton entraînement ?

-Le mieux du monde...mais il y a quelque chose de bizarre...

-Quoi donc ?

-Je ne sais pas...mon cosmos n'est pas encore réveillé, mais je sens en moi comme un appel...

-Un autre cosmos ? Celui de...?

-Non, pas le sien, mais un autre, qui ne m'est pas inconnu...je ne sais pas, c'est trop diffus..."

Shaka ouvrit ses yeux, et dit:

"J'en parlerai à qui de droit, et nous verrons bien...On me disait que tes pouvoirs de psychokinésie avaient encore augmenté...

-C'est vrai...mais j'ai encore du mal à les maîtriser...

-Tu apprendras, n'oublie pas que tu n'as que six ans...Passons à la raison de ma visite: on m'a demandé de parfaire ta méditation. Désormais, deux heures par jour, je t'apprendrai à méditer...

-Merci de ce que tu fais pour moi...

-Tu vas en avoir besoin pour mieux maîtriser tes pouvoirs...Bien, porte-toi bien..."

Elle s'inclina, et Shaka repartit. Son maître dit alors:

"Tu as bien de la chance, être enseignée par des chevaliers d'or...

-Ce doit être maître Mû qui le lui a demandé...il est vrai que j'ai encore un peu de mal à maîtriser mes pouvoirs...Cela fait deux ans que j'y travaille, mais ce n'est pas évident, surtout que je ne sais pas exactement leur étendue..."

Le maître observa l'enfant...elle sentait s'exhaler de cette petite fille une énorme puissance...Qui était-elle exactement ? Que cachait-elle ?


Sion, de son côté, sentait lui aussi cet appel diffus. Il sentait aussi une cosmoénergie familière venir de la maison du Bélier. Il s'en ouvrit à son maître:

"Je sens quelque chose de bizarre...il me semble que la cosmoénergie qui émane de la maison du Bélier a quelque chose de familier pour moi...

-C'est sans doute l'armure qui y réside...Tu l'as déjà sentie je crois...

-Non, le chevalier qui la garde...c'est sa cosmoénergie qui m'est familière..."

Cela laissa le maître encore plus interloqué. Dès le début, il s'était bien rendu compte que Sion n'était pas un enfant ordinaire. Il possédait des facultés psychiques hors du commun, et commençait aussi à savoir se téléporter. Tout ça, il l'avait appris tout seul, il l'avait en lui dès le début. Mais son cosmos ne donnait pas encore de signes de réveil, il avait commencé un peu plus tard que sa soeur jumelle. Cependant, comme celui de sa soeur, son instinct était très dévellopé...


Athéna était assise sur le mur, devant la maison où elle logeait avec les autres filles, et regardait le soleil se coucher derrière le Pentélique. Elle avait toujours aimé la contemplation de la nature, et sa mère l'y avait toujours encouragée...Elle lui avait toujours dit la perfection de la Nature était un exemple à suivre pour faire de sa vie une perfection...

L'une de ses camarades l'interpella:

"Eh, tu médites ? Les cours sont terminés !

-Non, je me contente de regarder le coucher de soleil...mon maître m'y a toujours encouragée...

-Tes pouvoirs sont impressionnants, tu sais...

-Je les ai dévellopés depuis longtemps...J'avais deux ans quand ils se sont réveillés, alors j'ai eu un peu de temps...

-Tu viens du Tibet, c'est cela ? Et c'est ton oncle qui t'a élevée jusque là ?

-Oui, c'est ça...j'ai eu de la chance qu'il soit là...Et toi ?

-Oh moi je suis orpheline depuis que j'ai trois ans...je m'appelle Mélia, je suis grecque...

-Moi c'est Aurora...enchantée de te connaître..."

Les deux fillettes se serrèrent la main...

Un peu plus tard, Milo du Scorpion et Canon des Gémeaux vinrent lui rendre visite:

"Alors, comment ça se passe ?

-Bien, tout va bien...je commence à mieux maîtriser mes pouvoirs...

-C'est une bonne chose...Dis donc, tu as pris des couleurs...

-Je ne suis pas habituée à ce soleil...

-Tu vas vite t'y faire..."

Canon sourit:

"Ca change de l'Himalaya, n'est-ce pas ?

-Oui, c'est vraiment différent...mais je dois avouer que ça ne me déplaît pas...

-Comme nous tous tu tomberas sous le charme, tu verras...bien, va te reposer maintenant, nous reviendrons dans quelques jours..."

Athéna leur sourit, et les regarda partir. Tous les chevaliers d'or la considéraient un peu comme leur fille...Elle était le seul enfant de cette génération né d'un chevalier d'or, et ils étaient tous tombés sous le charme...

Les jours passèrent ainsi, sous le chaud soleil de Grèce. A la fin d'une longue journée, Athéna vit arriver sa mère, toujours vêtue de son armure d'or. Elle se contrôla, modéra son sourire et s'inclina légèrement en signe de respect. Mû la fit asseoir, et lui dit:

"D'après ce que m'ont dit les autres, tu vas bien, et je constate par moi-même...Shaka me dit

aussi que ton contrôle augmente...

-C'est ça...Il y est pour beaucoup.

-Tu es bronzée...ça te va bien...

-Merci...Quand repartirons-nous pour Jamir ?

-Pas avant un certain temps je le crains, j'ai beaucoup à faire ici...Demain je t'emmènerai avec moi,

nous irons visiter mon atelier ici..."

Le sourire d'Athéna rayonna dans la pièce. Toute une journée avec sa mère ! Quelle joie !

Elle se contint cependant, et salua sa mère avant son départ...

Comme elle l'avait dit, Mû vint prendre sa fille le lendemain matin, et l'emmena devant la maison du Bélier. Athéna admira les fières colonnes de cette bâtisse impressionnante que sa mère devait défendre au péril de sa vie.

"Mon atelier est à côté, et, ce que tu vois là, ce sont les douze maisons, chacune protégée par un chevalier d'or...Seuls quelques-uns survivent, tu les connais tous, Aldébaran, Canon, Aiolia, Milo, Shaka. Plus le Vieux Maître qui est le chevalier d'or de la Balance. "

Athéna observa les maisons, et tenta de s'immerger dans l'impression de puissance qui s'en dégageait. Sa mère l'emmena dans son atelier, puis chez elle. Athéna vit alors la maison où elle était née, où sa mère vivait quand elle était au Sanctuaire...

Quand elle la ramena, elle lui promit de revenir la voir bientôt. Athéna regarda s'éloigner sa mère dans le soleil couchant, étincelant plus que lui, et les larmes lui montèrent aux yeux.

Dorénavant, elle voulait devenir forte comme sa mère, pour devenir chevalier, tout comme elle, à un niveau moindre, bien sûr.

* * *

L'éveil et les retrouvailles des jumeaux

Six semaines passèrent. Un jour, Athéna était assise par terre dans la salle de méditation, avec Shaka en face d'elle. Elle fermait les yeux, et se concentrait. Sa concentration devenait de plus en plus profonde.

"Va au tréfonds de toi-même...cherche ce qui est caché..." disait Shaka.

Il se passa quelque chose à ce moment-là. Athéna sentit monter d'elle-même une puissance incalculable, qu'elle ne pouvait contrôler. Shaka, lui, sentit cela, ouvrit immédiatement les yeux et vit l'enfant en face de lui nimbée d'une aura jaune veinée largement de bleu. Elle ouvrit les yeux, et sa puissance augmenta. Elle les écarquilla, et dit:

"Shaka...qu'est-ce qui m'arrive ?"

Le tout sur un ton paniqué...Shaka répondit calmement:

"C'est ton cosmos qui s'est réveillé...Surtout reste calme..."

Et il lança un appel dans sa cosmoénergie vers Mû...

Tout le monde sentit cela, surtout Mû, qui se précipita vers l'endroit où se trouvait sa fille. Un appel de Shaka dans sa cosmoénergie lui confirma ses soupçons: le cosmos double de sa fille s'était réveillé.

Au beau milieu de son entraînement, Sion sentit quelque chose se déclencher en lui, et son maître vit alors une aura bleue veinée de jaune l'environner.

"Ton cosmos s'est réveillé...il est double !" dit le maître avec stupéfaction.

Mû sentit le cosmos de Sion se réveiller en même temps que celui de sa fille...et se rendit compte de sa nature particulière. Quand elle arriva, Athéna avait filé dans une direction en courant...Elle la suivit.

Athéna avait senti le réveil de la cosmoénergie de Sion, et venait de comprendre qu'elle était parfaitement complémentaire de la sienne. Celui qui la produisait ne pouvait être que son frère jumeau, son complément naturel. Elle courut à perdre haleine, et arriva comme un boulet de canon en face de Sion, nimbé de son aura. Les deux cosmoénergies se reconnurent immédiatement...

Athéna dit à Sion :

" Tu es mon frère jumeau... "

Sion, pas étonné, répondit :

" Oui...je te connais depuis toujours... "

Le maître de Sion vit cette petite fille arriver en courant, et, quand il la regarda mieux, il remarqua immédiatement la ressemblance frappante entre les deux enfants. Mêmes points sur le front, mêmes yeux violets, les traits aussi étaient quasiment identiques, seule différait la couleur des cheveux...Des jumeaux ! L'évidence le frappa. Et quand le chevalier d'or arriva derrière, il vit avec stupéfaction que lui aussi leur ressemblait !

Mû déboula elle aussi dans la clairière, et s'arrêta net en voyant Sion. Il ressemblait beaucoup à Athéna, et leurs cosmos s'étaient éveillés au même moment...Comment cela se pouvait-il ? Elle demanda:

"Comment se nomme cet enfant ?

-Sion..."

Le nom la frappa en plein coeur. C'était le nom de son maître ! Puis elle vit l'aura qu'il dégageait, et comprit tout d'un seul coup: la déesse avait eu peur de lui, elle l'avait donc occulté dés sa conception, au contraire d'Athéna. Mais elle n'avait pas prévu que, étant des jumeaux, le réveil du cosmos de l'un signifierait celui de l'autre. Ils étaient liés. Elle dit deux mots au maître pour le prier de ne rien dire, prit les deux enfants par la main, et les emmena directement à la salle d'Athéna. Sa colère était retenue, mais son hostilité bien présente: Sion était son fils, le frère jumeau de sa fille, et on le lui avait enlevé !

La déesse vit Mû arriver avec les deux petits, et comprit que cela avait un rapport avec le réveil de leur cosmos. Mû dit:

"Qu'est-ce que ça signifie ? Pourquoi ?

-L'aura de Sion était bleue, ce qui voulait dire un danger potentiel...je l'ai vu dès sa conception...

-Mais vous avez sous-estimé leur lien, n'est-ce pas ? Maintenant leur cosmos est réveillé, ils savent, ils se connaissaient sans même s'être jamais vus...Je comprends maintenant pourquoi vous m'avez posé cette fameuse question le lendemain de la naissance d'Athéna...il lui fallait un nom..."

Deux larmes jaillirent des yeux de Mû, mais la déesse vit qu'elle comprenait ses raisons. Elle reprit:

"Que faire maintenant ? Ils se sont reconnus..."

La déesse dit:

"Ils seront désormais élevés ensemble, ce que je craignais n'est pas arrivé, la cosmoénergie

de Sion n'est pas fondamentalement dangereuse...Il semblerait que celle de sa soeur jumelle la tempère...De toute façon c'est elle l'aînée, Sion est né huit minutes après elle..."

Les deux enfants se regardèrent, et se sourirent, comme s'ils se connaissaient depuis toujours, ce qui était plus ou moins le cas. Mû leur sourit aussi...Elle ne connaissait pas Sion, mais ses entrailles lui hurlaient qu'il était son fils...Elle lui ouvrit les bras, et Sion s'y engouffra, n'ayant cure de la dure armure d'or...il comprenait maintenant pourquoi la cosmoénergie de la maison du Bélier lui était familière, c'était une impression résiduelle prénatale, des souvenirs prénataux. La déesse regarda cette scène émouvante, et dit:

"Sion a gagné le droit de rester avec sa famille, je crois...Il n'y a plus de raisons qu'il soit séparé de vous..."

Mû sourit à la déesse, et dit:

"Merci...merci de tout mon coeur..."

Et elle sortit, un enfant de chaque côté. Les chevaliers d'or vinrent à sa rencontre, et Aldébaran dit:

"Je le savais, mais je ne devais rien te dire...Il y avait un risque, et la déesse ne voulait pas prendre de risques concernant une autre guerre à l'échelle planétaire..."

Canon des Gémeaux reprit, mettant sa main sur l'épaule de Sion:

"Ils sont bien jumeaux, ça il n'y a aucun doute...je suis un spécialiste en la matière...Enchanté de te connaître, Sion..."

Milo et Aiolia dirent alors:

"Ils sont déjà puissants, mais leurs cosmos sont complémentaires, pas identiques...incroyable..."

Mû présenta tous les chevaliers d'or à son fils, et l'emmena chez elle. Sion ouvrait des yeux ronds, il n'en perdait pas une miette. Il demanda alors:

"Je suis vraiment...votre fils ?

-Oui...je ne savais pas que tu existais, au contraire de ta soeur...je t'expliquerai tout plus tard..."

Il lui raconta sa petite enfance, les impressions qu'il avait, les pouvoirs qu'il dévellopait...Le lendemain, elle les emmena au camp d'entraînement, et demanda que, puisqu'ils étaient jumeaux, qu'ils aient un entraînement conjoint. Shaka continua à y participer...Sion et Athéna dévellopèrent une télépathie entre eux, et chacun savait exactement ce que ressentait l'autre. Leurs pouvoirs se combinaient...Pourtant, Mû sentit que Sion avait encore quelque chose en lui, qu'elle ne pouvait pas tellement appréhender mais qu'elle sentait énorme...

Quatre mois plus tard, Mû et ses jumeaux repartirent pour Jamir. Ils devaient maintenant apprendre à mieux contrôler leur cosmos naissant, et il apparut vite que, quand ils s'unissaient pour faire quelque chose, il quadruplait. Sion apprenait à connaître sa jumelle et sa mère, et se sentait enfin à sa place, chez lui, bien que son organisme mette du temps à s'adapter au manque d'oxygène et à l'altitude...De temps en temps, Canon ou Shaka venaient prêter main-forte à leur mère pour leur éducation, et une chose était sûre: celui qui trouverait plus tard ces deux jumeaux sur sa route n'en réchapperait pas. Leur cosmos double leur donnait un potentiel énorme.

Une fin d'après-midi, Mû regardait ses jumeaux jouer aux échecs devant la pagode. Ils ne bougeaient pas leurs mains, déplaçant les pièces par leur seule télékinésie. Ils étaient en pleine symbiose, mais gardaient leur personnalité propre. Sion était un peu plus réfléchi que sa soeur jumelle, un peu plus grand de taille aussi...Athéna avait par contre un caractère un peu plus impulsif, et était souvent protectrice envers son frère cadet...

Elle croisa les bras, et sourit. Sion lui était devenu très attaché...ils allaient avoir sept ans bientôt, et leurs pouvoirs en plein dévellopement auguraient d'une force hors du commun...Lisant les carnets d'Helena et en les comparant aux notes qu'elle avait prises lors du dévellopement d'Athéna, Mu s'était aperçue que les jumeaux avaient marché au même moment, expérimenté l'éveil de leur télékinésie au même moment...Plus liés que des vrais jumeaux...Elle observa les deux petits, et se demanda si ce qui sommeillait en eux était quantifiable...Ils étaient doubles, ils appartenaient à la fois au monde marin et au monde terrestre et céleste...Qu'allaient-ils devenir ? L'avenir seulement le dirait...


Fin de la première partie.

Seconde partie : Le legs de Poséidon


Back to Stayka's Saint Seiya Index | FanFics | Site Index


Disclaimer: Saint Seiya is the property of Kurumada Masami, Shueisha and Toei Animation.


This page belongs to Stayka's Saint Seiya Archive at http://www.saint-seiya.de

© by Anne-Laure - Email: shura91@hotmail.com